Histoire de la vente des vins des Hospices de Beaune

Lorsque l’on veut prendre des cours d’œnologie dans la célèbre ville de Beaune, il faut tout d’abord s’intéresser à son histoire et surtout à ce qui a fait la renommée de la vente de vin de ses Hospices. Cet évènement est mondialement connu et est un des points culminants de la saison viticole. Il est possible de diviser cette histoire en 3 partie bien distinctes et marquer une évolution dans la manière dont se déroule désormais ces ventes.

Il est important de noter que cette vente est une vente de charité qui fait office de baromètre international pour le marché des vins de prestige.

Une vente de charité de plus de 5 siècles :

Elle n’est pas toute jeune et pourtant elle garde toute sa fraîcheur. Cette vente des hospices de Beaune a pour premier objectif le financement des hôpitaux de Beaune. Cette vente se faisait « à l’amiable » c’est-à-dire qu’un accord était conclu entre les deux parties. Pas d’enchères et jeux de surenchères dans les premiers temps de sa création.

1794, première évolution :

La révolution française vient un peu bousculer tout ce petit monde et cette vente à l’amiable devient une vente par soumissions. Cela se déroulait ainsi ; des affiches annonçaient aux négociants la mise en vente de la récolte et fixait la date pour le dépôt des offres devant la Commission. Seul le prix proposé devait apparaître dans chaque soumission. Seule l’enveloppe ayant la plus haute offre est ouverte à condition que l’offre soit supérieur à un prix minimum fixé par l’administration.

1859, la vente aux enchères s’impose :

Joseph Petasse, alors économe des Hospices, préconise en 1859 de faire désormais la vente sous forme d’enchère. C’est après avoir voyagé durant deux ans en France, Belgique, Hollande et Allemagne qu’il revient en déclarant que la clientèle était faite et que désormais, se seraient les amateurs et grands connaisseurs qui viendraient à eux.

Les cours d’œnologie à Beaune sont un des meilleurs moyens de s’imprégner et de découvrir toute la magie et la grandeur de cette région viticole.