Comment bien choisir son cours d’œnologie ?

L’œnologie tout ce qui a attrait au vin a le vent en poupe. De nombreux cours d’œnologie à Beaune, Lyon ou Bordeaux voient le jour et il est parfois difficile de bien choisir. Il est vrai que lorsque l’on est novice en dégustation, il n’est vraiment pas évident de se décider et on hésite longuement avant de prendre sa décision.

Certains points sont à éclairés avant toutes prises de décisions et réserver votre cours. Pas de précipitation et de la concentration. Vous devez impérativement garder votre calme et votre sérénité.

Un formateur passionné et une sélection adaptée :

Il est très important que votre formateur soit une personne passionnée, compétente et pédagogue. Surtout si vous êtes débutant. Cela marquera à jamais vos débuts dans l’œnologie. Il doit donc avoir un niveau de connaissance qui lui permettra de répondre à vos questions de façon claire et précise. Il doit également avoir un esprit de synthèse et une envie de transmettre ses connaissances accrues. Le plus important, il doit être passionné de vin.

Cela se verra à la sélection de cru qu’il vous fera déguster. Elle doit vous permettre de comprendre la théorie et surtout à l’assimiler. Vous devez pouvoir apprendre à comparer et à comprendre la notion des tanins en comparant par exemple un pinot noir ou un malbec.

L’importance du lieu et du support de cours :

La lumière naturelle est l’idéal pour déguster votre vin, le saviez-vous. Cela vous permettra de pouvoir mieux observer les nuances de couleur du vin. Hélas, en pratique, cela est plus compliqué car bien souvent les cours ont lieu dans les caves des domaines ou dans les bars. De plus, ils se déroulent en fin de journée. Niveau luminosité, nous ne sommes pas dans l’optimisation. Il suffira que la salle soit bien éclairée, sans odeurs pouvant vous parasiter, une température idéale et du bon matériel de dégustation.

Il est très important d’alterner théorie et la pratique. Vous allez accumuler beaucoup d’informations et il est donc bien de pouvoir casser le rythme pour ne pas saturer au bout d’une demi-heure. Ne soyez pas naïf et doutez-vous bien que vous n’allez pas tout retenir. Il faut donc pratiquer régulièrement et surtout prendre des notes.